Château de Rochebonne Imprimer

arton19-10977Au XlVe siècle, le château fort de Theizé faisait partie des domaines du chapitre de Saint-Jean. C'était l'époque où les Anglais portaient partout la guerre. Dans la crainte de le voir tomber en mains ennemies (celles des Tard-venus) et devenir une puissante place de guerre, les chanoines comtes de Lyon le firent raser en 1363. Lorsque le calme fut rétabli, Theizé reconstruisit ses murailles d'enceinte, et à la place du château fort il y eut un prieuré dépendant de l'abbaye de Savigny.

Edifice protégé au titre des Monuments Historiques

 

Inscription par arrêté du 21/12/1984

 

 

Chateau de RochebonneLe bâtiment se présentait alors sous la forme d'une maison forte, flanquée d'une tour à son angle Nord-est. Un second bâtiment possédant lui aussi une tour à son angle Sud-est vint s'accoler sur le pignon Sud du premier édifice C'est au XVIIème, vers 1650, que François de Châteauneuf fit construire le château actuel, en restructurant et en agrandissant les bâtiments existants. Plusieurs phases se sont succédées dans cette réalisation :

 

Création du grand escalier et des ailes Nord et Sud. Edification des galeries des 1er et 2e étages, intégrant ainsi l'escalier dans la construction et permettant une réorganisation du plan. Ordonnancement architectural de la façade Est, entraînant le percement de grandes baies et du porche d'entrée, ainsi que la réalisation de la terrasse Est. Simultanément la façade Nord fut réalisée comme un décor plaqué sur les bâtiments existants. Dans le même temps, les aménagements intérieurs voient se créer au 1er étage la chambre du seigneur et la grande salle Est.

 

Le XVIIIème siècle vit la construction de la petite maison jouxtant la vieille église et dont l'intéressante façade Nord referme la terrasse du château.

 

 


 

La salle des peintures

 

C'est aussi à cette époque que fut réalisé le décor en trompe-l'oeil de la salle des peintures dont malheureusement le plafond a été détruit. Seule subsiste la corniche corinthienne en plâtre.

 

Fiche de classement 

Technique :

peinture murale

 Désignation :

peintures monumentales

 Localisation :

Rhône-Alpes ; Rhône ; Theizé

 Edifice :

château de Rochebonne

 Matériaux :

enduit (support)

 Description :

Tous les murs de cette grande salle sont revêtus d'un trésor en trompe l'oeil ; il simule une galerie ouverte par une double arcade, trois arcs sur la longueur, deux sur la largeur. Ces arcs retombent sur des piliers décorés de colonnes jumelées. Au centre de ces arcades, on aperçoit le pilier adverse, pilastre cannelé à chapiteau ionique et avec en son centre un vase à godrons décoré de guirlandes. Ces arcades sont surmontées d'un entablement et d'une frise décorée de guirlandes.

 Dimensions :

long. = 1050 ; larg. = 630

 Iconographie :

Décor en trompe-l'oeil simulant une galerie.

 Etat :

oeuvre restaurée

 Auteur(s) :

ARCOA (restaurateur)

 Date(s ) :

1988

 Historique :

Les peintures ont été étudiées et consolidées par l'atelier ARCOA en 1988. Une tentative de nettoyage et restauration de l'aile est a été faite. Sous ces peintures, on trouve des peintures de la 2e moitié 17e siècle.

 Date protection :

11/04/1988 : classé au titre objet

 Statut juridique :

propriété de la commune

 Type d'étude :

liste objets classés MH

 Copyright :

(c) Monuments historiques, 1993

 Référence :

PM69000743